Notes techniques (CMIP5)

Et traitement des données :

Les chiffres ont été construits en utilisant la sortie du modèle de la phase 5 du projet d’intercomparaison de modèles couplés (CMIP5) disponible sur le site de PCMDI (15 avril 2014). Cet ensemble de données comprend 29/29/29 expériences de scénarios pour les profils représentifs d'évolution de concentration (ou RCP, de l'anglais « Representative Concentration Pathways ») RCP 2,6/4,5/8,5 de 29 modèles climatiques (tableau 1) (CCCma). Seuls les expériences de sa forte concentration sont utilisés (ceux dans lesquels les concentrations plutôt que les émissions de GES sont prescrits) et un seul membre de l'ensemble de chaque modèle est sélectionné, même si plusieurs réalisations existent avec différentes conditions initiales et les différentes réalisations du naturel variabilité. Ainsi, chaque modèle est le même poids. Cartes et séries chronologiques sont inclus de tous les trois RCPs.

Période de référence :

Les projections sont exprimées comme des anomalies par rapport à la période de référence de 1986-2005 pour les cartes à la fois chronologiques et spatiales (les différences entre la période future et la période de référence).

Modèle égale pondération :

Les différents modèles de CMIP5 utilisés pour les projections dans les parcelles sont tous considérés comme de donner des projections également probables dans le sens de « un modèle, une voix ». Modèles avec des variations dans les régimes de paramétrage physiques sont traités comme des modèles distincts.

Saisons :

Les saisons météorologiques standards de mars à mai, juin à août, septembre à novembre, et décembre à février sont présentés.

Variables pour des graphiques et tableaux :

Les graphiques et tableaux relatifs au CMIP5 présentent six variables : changements de la température de l’air en surface, des précipitations relatives, de l’épaisseur des glaces marines, de la concentration des glaces marines, de la profondeur de neige et de la vitesse du vent à la surface. Le changement des précipitations relatives est défini comme le pourcentage de changement par rapport à la période de référence 1986-2005 de chaque membre de l’ensemble.

Pour les séries chronologiques, on fait d’abord la moyenne des variables pour le domaine, puis le calcul des changements par rapport à la période de référence.

Séries chronologiques :

La moyenne de surface est calculée sur la grille de 1x1 commun en utilisant les points de la terre. Comme une indication de l'incertitude du modèle et de la variabilité naturelle, la série de temps de chaque modèle et le scénario sur la période 1900-2100 commune sont indiqués sur le haut de la page comme des anomalies par rapport à 1986-2005. Les moyens d'ensemble multi-modèles sont également présentés. Enfin, pour la période 2081-2100, les moyens 20 ans sont calculés et les parcelles boîte-à-moustaches montrent la 25e, 50e (médiane) et 75e percentiles échantillonnés sur la répartition des moyens de la série de temps de modèle de 20 ans, y compris la variabilité naturelle et modèle propagation.

Cartes spatiales :

Les cartes sur DSCC montrent la différence entre les périodes 2016-2035, 2046-2065 et 2081-2100 et la période de référence 1986-2005. L'échelle de couleur est maintenue constante sur toutes les cartes.

Veuillez noter, comme projections locales du changement climatique sont incertaines, une mesure de la fourchette des projections du modèle est représenté dans plus de la réponse médiane de l'ensemble du modèle interpolé à une grille de 1x1 commun. Il faut encore souligner que cette gamme ne représente pas l'incertitude complète dans la projection. La répartition combine les effets de la variabilité naturelle et modèle propagation.

Veuillez consulter la page Mises à jour et errata pour la liste des modifications au DSCC.

Date de modification :